Bienvenue Sur MEIO SCHOOL MIXTE Nous Avons Besoin De Membres, N'hésitez Pas à Vous Inscrire.
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  MES FORUM  NOS PARTENAIRE  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le couloir

Aller en bas 
AuteurMessage
Mya Minamino
Responsables pour les clubs de l'école
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 25/08/2009
Age : 32

MessageSujet: Le couloir   Ven 28 Aoû - 1:09

http://meio-school-mixte.forum-actif.net/bureau-du-directeur-f16/bureau-du-directive-t28.htm#69

Les couloirs de lécole étaient bien calme. Les élèves étaient tous dans les classes pour les cours de l'après-midi. Le silence était très présent dans les couloirs. Mais c'était beaucoup tros silencieux à mon gout. Mais je devais donner mon dossier au directeur le plus vite possible. La moyenne des clubs avaient augmenter et bien plus de ce que j'avais esprérer. Cela faisait trois mois je ne n'avais pas vue le directeur de cette école. Depuis qu'il mavait quasiment mit à la porte de son bureau,parce que messieur ne voulait pas comprendre que cette photo nue de moi était bien plus quune photo. Elle répresenait plus que mon intimité au plus profond de moi-même.


Mais ce qui me fit rire ces lorsque les garçons se sont mit me voir. Ils se plaigniaient que les filles portaient des maillots de baim pour se laver. Je me suis mis à rire sur le coup, même si c'était trées diplômate de ma part. Mais j'avais trouvé cela tres interressant de leurs parts. Les filles avaient prit la descision de prendre leurs douches avec leur maillot de baim. J'avais répondue aux garçons que les douches n'étaient pas un lieu pour le voyeurisme. C'était un lieu pour se laver non regarder l'anatomie des filles.


Les garçons ne comprenaient pas ce que je venais de dire car ils avaient été voir le directeur de ce que je venais de leur dire à propre des douches. Je voulais leurs implater le respect de la personne dans la tête. Un sourire un dessinait sur mes lèvres et je regardais le soleil par la fenêtre. Mais je percutais quelque chose de dur qui se trouvait devant moi. Tout les papiers qui se trouvaient dans le dossier étaient éparpillés sur le sol. Quant à moi, je me suis cognier la tête contre le mur et un fillait de sang coullait de mon frond. J'étais couchée sur le sol et je mis une mains sur mon front. Il faut croire que javais la tête dure même si la pièce tournait de tout les cotés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Akito
Fondatrice/Admin/ Directeur/
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Le couloir   Sam 29 Aoû - 12:40

J'évitai de me mettre hors de moi, je ne sais pas se qu'il m'avait pris de m'en prendre à elle ainsi habituellement ne n'était pas ainsi, mais là je ne me comprenais pas. Cela fessais déjà trois mois que je ne l'avais pas revue et je savais comme même quel fessait du bon boulot. Je ne l'avais pas prise pour rien. Se que la jeune fille n'avais pas compris c'est qu'elle m'était complément indifférent. J'avais gardé cette photo pour en parler avec, mais petite mémoire de poisson comme j'ai, j'avais oublier, il a fallut que le vent s'en mêle. Enfin cela c'est passé re venons à nos mouton. J'avais entendu les rumeur que les filles se lavait dans les douche en maillot de bain. Cette année allais être, une année m'ennuie. Je soupir et décide don de mettre en n'œuvre une retouche des douche pour les séparés. Pour qu'ils ont deux douche différente. A lala que aurait elle pas fait pour me faire changer d'avis sur cette retouche.

Les travaux avait commencer y a quelques jours et il était obliger d'aller dans les bain publique en ville pour prendre le bain. Il en aurait au moins pour un bon moi. J'étais partie voir comment était organiser les travaux, tout avait l'aire de bien fonctionné. Je discuter avec le chef de chantier pour leur donner quelques choses de moderne et design. Oui quelque chose de sympathique pour peu. Tout cela a cause de cette fille. Ah lala c'est bien la première qui me tien tête ainsi. Je fini par revenir à l'établissement et remontre dans les couloir pour retourner au bureau. J'étais mois aussi dans la lune et je marchai les main poser dans le dos regardant à la fenêtre adorant ce calme avant que les élèves sort de la cours. Je n'avais pas fait attention qu'un personne s'approchait devant moi et je percuta la personne. Je pensais pas que le choque serai si violent. Je grimasse doucement et redresse la tête voyant la jeune femme au sol.

-Est ce que vous allez bien.


Je vis un peu de sang et grimasse, mais le pris c'est que c'était la jeune Melle Minamino. Je sortie une mouchoir propre de ma poche et je viens lui presser doucement sur la blessure. Je soupir doucement c'était, mais vraiment pas mon jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meio-school-mixte.forum-actif.net
Mya Minamino
Responsables pour les clubs de l'école
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 25/08/2009
Age : 32

MessageSujet: Re: Le couloir   Sam 29 Aoû - 17:11

Je me retrouvais sur le sol du couloir. Tout les papiers de mon dossier étaient éparpiller sur le sol. Il va falloir que je reclasse tout cela une nouvelle fois. Ces ce qui me donnait une expression de tristesse dans mon regard.Mais sur mon front, je sentis un morceau de tissu en plein sur la blèssure que je me suis fait en tombant sur le sol. Les élèves étaient toujours dans les classes. Je restais assis sur le sol et je ne bougeais lorsque j' appercue le directeur qui était devant moi. Ces lui que j' avais percuté dams le couloir. Je me préparais à un nouvelle affrontement. Mais à place de me critiquer , il me demandait si j'allais bien. J'en revenais même pas de ce qui venait de dire .

Merci. Je vais bien, mais j'ai l'impression d'avoir frapper un mur de ciment.


Je regardais autour de moi et je remarquais quil avait personne dans le couloir à par de moi et le directeur qui me regardais. Je me levais lentement, mais lorsque je fus sur mes pieds, la pièce commencait à bouger, ces pour cela que je m'agrippait au rebort de la fenêtre pour être sur que je ne tombe pas encore une fois sur le plancher.

J'ai entendue dire que vous ètes entrain de faire de la rénovation dans la sal'le de baim. Ces du au fait que les garçons se sont plaint, car les filles portent leurs maillor de baim pour se laver.

Un sourir se dessinait sur mes lèvres douce. Le soleil éluminait mon visage. Je regardais sur le terrain de foot. Le cours de sport était commencé , ont pouvaient voir les étudiants courir. C'était comme des fourmis en bas, ils étaient si petits. Mes feuille de mon dossier étaient encore sur le sol. Je me penchais pour les ramassers et les remettres dans le dossier.

J'allais vous voir, mais il faut croire que la rencontre a été plus une choc. Mais comme vous ètes là, je voulais voir voir pour vous montrez les résultats des notes. Comme, je vous l'avez dit , les résultats sont plus que satisfaisantes.

Je me relevais donc en sourriant pour être sur qu'il ne pique une nouvelle fois une crise et en plus dans le couloir. Alors, je ne voulais pas que les élèves entendes une dispute entre directeur et responsable des culbs. Je devais être processionnel avant toute chose. Toutes les feuilles étaient replacées dans le dossier. Je me suis mis à m'approcher du directeur et lui montrait les résultats qui avaient augmenté et même plus. La compétition entre les culbs étaient tellement férosse que les élèves avaient décuplés les résultats des projets.

Il y a quelques semaines, il y a le festival de l'école et comme les parents viennent voir leur enfants pour connaître les résultats, je me suis dit que les jeunes pourraient montrer leurs projets et seulement les parents pourront évaluer le travail de chacun pour donner le prix. Ces seulement une idée que jai eu, mais si cela est tros compliqué ce n'est pas bien grâve. Je vais trouver quelque chose d'autre.

La pièce tournait encore un peu je mis une mains sur mon front. En plein sur la blèsure que j'avais eu il y a quelque peu. La fameuse rencontre dans sont bureau me revenait dans ma mémoire. Il faut croire que ce moment va me hanter tout le temps. Il faut que je fasse le premier pas. Et ces vrai que jai été forte durant cette réunion. Mais, ce qui ma fait sortir de moi-même ces le fait qu'il avait gardé cette photo.

Dit je voudrais m'excuser pour la manière que j'ai parlé sur votre compte. Ce qui ma fait sortir de moi-même ces les photo. Je ne suporte pas que les gens me juge ou qu'il prenne des photo de la sorte pour avoir des moments unique. Ces comme si je serait comme un jouet pour les gas. Je tiens à m'excuser pour mon comportement de l'autre jour.

Je me suis mis à sourire avec douceur cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Akito
Fondatrice/Admin/ Directeur/
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Le couloir   Sam 29 Aoû - 19:58

Je vis un peu de sang et grimasse, mais le pris c'est que c'était la jeune Melle Minamino. Je sortie une mouchoir propre de ma poche et je viens lui presser doucement sur la blessure. Je soupir doucement c'était, mais vraiment pas mon jour. Elle était assise par terre et je resté a coté d'elle tenant toujours la plait. Un mur de ciment ? Je suis pas en brique non plus. >< Elle regarda au tour d'elle comme-ci elle avait peur être prie en faute. La jeune fille e redressa doucement et je l'aidais j'allais pas non plus la laisser par terre.

- Vous être sur que....

J'ai entendue dire que vous êtes entrain de faire de la rénovation dans la salle de bain. Ces du au fait que les garçons se sont plaint, car les filles portent leurs maillot de bain pour se laver.

J'eus pas le temps de parler qu'elle avais m'avait coupé dans ma frase en me parlant des douche je soupir voir la quel remet cela sur le tapie. Les garçon se plaint tu parle c'est elle seul qui c'est plaint. A lala je ne préférais rien dire. Je vis son sourire sur ses lèvres. Comme-ci cela allait me faire de l'effet. Les femmes je vous jure.

- J'allais vous voir, mais il faut croire que la rencontre a été plus une choc. Mais comme vous ètes là, je voulais voir voir pour vous montrez les résultats des notes. Comme, je vous l'avez dit , les résultats sont plus que satisfaisantes.

- Oui un bon choc, mais ce n'être rien puis que vous être encore envie. Tant mieux que les résultat satisfaisantes j'en attendais pas mieux.

Je l'avais aidé à ramasser les dossiers. Elle me parla du festival de l'école qui se fessait qu'en octobre on avait encore le temps pour la préparation de tout cela.

-Nous avons le temps pour le festival. (voir le calendrier des fête merci) Vous devriez allez a l'infirmier avant de vraiment tombé dans les pommes.

- Dit je voudrais m'excuser pour la manière que j'ai parlé sur votre compte. Ce qui ma fait sortir de moi-même ces les photo. Je ne supporte pas que les gens me juge ou qu'il prenne des photo de la sorte pour avoir des moments unique. Ces comme si je serait comme un jouet pour les gas. Je tiens à m'excuser pour mon comportement de l'autre jour.

Voilà quel remet cela sur le tapis, je soupir fortement. Moi qui avais déjà mit cette histoire de côté, elle s'excusait déjà pas mal. Nous avons plutôt heu des comportements de gamin tous deux.


Dernière édition par Kim Akito le Ven 4 Sep - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meio-school-mixte.forum-actif.net
Mya Minamino
Responsables pour les clubs de l'école
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 25/08/2009
Age : 32

MessageSujet: Re: Le couloir   Sam 29 Aoû - 20:58

Il voulait que j'aille à l'infirmerie. Pourtant, je ne suis pas si blèssée que cela. Il avait mit son mouchoir sur mon frond Je repris le dossier que je lui avais donné. Je savais que le festival était encore loin, mais j'aimais être ponctuelle. Surtout que ces un festival d'ici là, je sait que je vais pourvoir approfondir la recherche. Mais pour le moment les résultats avaient augmentés. Ce qui est très bien pour l'école et sa réputation. Mais le directeur avait aidée me lever, mais je me suis mit à trembler comme un petit chat sauvage qui n'est pas habituer de ce faire prendre comme t'elle. Je ne savais pas tros comment réagir mais je ne le regardais même pas . Je ne voulais pas qu'il devine que mon corps réagissait à son corps.


Peut-être que vous avez raison. La pièce n'arrète pas de tourner et par le sang que je perd encoreje vais devoir refermer la plait.


Mais je me suis mis à rire subitement. Chose qui m'arrivait rarement avec un homme qui s'amuser à me provoquer. Mais bon javais besoin de rire avec toute la tention que j'ai subit. Mais, il fallait rire dans la vie. Ce qui est bien vrai. Je me tenais contre lui pour ne pas tomber dans les pommes. Mais la peur me guidait, je veux dire que j'avais peur d'aller à l'infirmerie. Je n'aimais pas les aiguilles, j'en avais une peur bleu. Mais je devais soignier cette plait.


Je ne veux pas croire que je suis une enfant, mais j'aimerais si ces possible que vous veniez avec moi. Je sais que vous deviez avoir beaucoup de travail mais je doix vous avouez que j'ai une peur bleu des aiguilles. Je ne veux pas vous paraitres faible enfantin mais tout le monde à ces peurs et moi ces les aiguilles. Si vous ne voulez pas, je metrais simplement une comprèsse. Je ne désire pas vous dérengez plus longtemp.


Je tentetais de me séparer de lui pour prendre la fenêtre comme appuie, maias la tête me tournais. Pour ne pas l'inquièter, je lui souriais doucement. Je voulaias me faire pardonner de la manière que je me suis agis il y a 3 mois. Je m'en voulais terriblement.


Si nous allons manger quelque part Nous pourrions recommencer à neuf et ne plus se tirer les cheveux. Enterrons l'age de guerre, je sais que vous ne m'aimez pas, mais vous savez que je suis compétente. Alors faisons la paix avant que les élèves sortent de leurs classes.


Mais ces en disant ces mots que la cloche se fit entendre et les élèves sortaient . Les garçons me regardaient et un sourir malin. Mais ont pouvait entendre les paroles qu'ils disaient. Ils disaient avec malice.


Regarde la elle a eux ce qu'elle mérite . Elle est copine avec les filles ces de sa faute si ces filles se lave en maillot. Elle mérite ce qui lui arrive apres tout.



Je les regardais avec une émotion sévère. Ces petits vaurients, comment osaient ils me parler de la sorte. Mais je me tenais contre la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Akito
Fondatrice/Admin/ Directeur/
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Le couloir   Jeu 3 Sep - 2:43

Bien sur que je voulais quelle aille à l’infirmerie, car elle avait une plait est cela pouvait être grave. Cela était déjà pas mal que les résultats avaient augmenté depuis la rentrée. Bien sur que l’établissement avait sa réputation et il là toujours étaient ainsi. J’espère que mon père serait fier de moi la haut en voyant son pensionnat aussi bien réputer et elle continuait de trembler comme une feuille qui allait tomber de l’arbre.

Peut-être que vous avez raison. La pièce n'arrête pas de tourner et par le sang que je perd encore je vais devoir refermer la plait.

Oui, la plait doit-être assez grave si cela continue de couler.


J’espère quelle allait enfin m’écouter. Puis d’un seul coup elle se mit à rire subitement je n’ai pas compris pourquoi ailleurs. Elle se tenait contre moi pour ne pas tombé dans les pommes puis d’un coup elle me sorti quelque chose me fit éclaté de rire a mon tour la jeune fille avait peur des aiguilles. Elle avait une peur bleue de se faire piquer. Elle tentait de se séparé de moi pour se tenir le fenêtre. Elle me sourit me parler d’aller manger quelque par ensemble.

On verra cela plus tard mademoiselle Minamino, pur le moment c’est votre blessure qui compte pour le moment.


Les cloches retentie et les élèves sortaient de leur salle. J’entendis les réflexions des élèves et les interpelle. Ils ne s’attendaient pas à croiser le directeur dans le couloir et il se prie trois bonnes heures de colle pour leur comportement. Je fini par prendre la jeune fille brans mes bras et la transporte la l’infirmerie. Une fois la bas je la dépose sur le lit et l’infirmière vient la soigner.

Quel se repose elle en a besoin, elle ressortie d’ici quant-elle ira mieux.


Dernière édition par Kim Akito le Ven 4 Sep - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meio-school-mixte.forum-actif.net
Mya Minamino
Responsables pour les clubs de l'école
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 25/08/2009
Age : 32

MessageSujet: Re: Le couloir   Jeu 3 Sep - 17:40

Le directeur avait entendu les paroles de ceux qui me critiquaient. Il avait parlé à ces étudiant qui pensait que les filles doiventt être dominée. Et je sais que ces garcons voulait que je me met à genoux devant eux. Mais pour qui ils se prenaient ces garcons, mais le directeur les avaient recus. Ils ont eu trois bonne heures de retenu à la fin des cours. Les élèves avaient été surprit de voir que l'homme qui se trouvait devant eux, était le directeur lui même. L'expression sur leurs visages était différente de tout a leur. Ils avaient comprit qu'ils avaient fait une belle erreur. Les garcons allaient au prochain cour, mais cette fois. Ila avaient gardé le silence.


Vous avez beaucoup plus d'autorité que moi. Ces vrai que vous donnez une bon expression du supériorité.. Ces garcons avaient une exprionne de terreur en voyant l'erreur qui ont fait en parlant de la sorte. Je sais que vous l'avez fait pour montrer l'exemple aux élèves. J'ai toujours pensé que l'autorité était la meilleur chose pour guider les enfants vers la vie d'aujourd'hui. La vie n'est pas si facile que cela. Il y a toujours des moments qui sont plus noir que d'autre.



Je gardais le silence, mais j'entendis rire le directeur lorsque je lui avais dit que j'avais une peur bleu des aiguilles. C'était vrai, j'aimais pas les aiguilles et pour être plus franche. J'en avait horreur. Mais comme je me tenais contre la fenêtre, Je sentis deux bras puissants qui me prenait. Mon visage exprimait la stupéfaction. Je compris que je le directeur me portait dans ces brais pour se diriger vers l'infirmierie. Mais les filles qui étaient dans le couloir regardaient cette scène. Par leur regard, je compris qu'elles m'enviaient. Jamais je n'aurias penser que le directeur m'aurait porter de la sorte vers l'infirmierie.


Nous arrivons à l'infirmerie et il me posait sur un lit. Je ne bougeais pas d'un centimètre. Mais l'infirmière disait que je devais rester au lit tent que je ne me sentais bien. Mais je ne comprenais pas, il sufi de mettre un pansement pour que je quite l'infirmerie et retrouner à mon travail. Mais ces lorsque je vis une aiguille, que je pris subitement la manche du directeur et je fixais l'aiguille qui va servire pour me recoudre. Mon visage exprimait la peur, je tremblais également.


Non, pas d'aiguille. Mettez moi seulement une compresse et sa serait tout. Je ne veux pas que vous utilisez cette aiguille sur moi.


Mais l'infimière s'approchait de moi et elle agrippait mon poignet droit pour que je reste sur le lit. Je la regardais droit dans les yeux. Mais elle me disait avec froideur.


Écouter mademoiselle, La plait qui se trouve sur votre frond doit être recousu. Si elle n'est pas recousu, l'infection va s'installer et cela ne serait joli à voir. Le traintement serait encore plus pénible pour vous et la douleur sera beaucoup plus présente. ALors je dois recoudre cette plait qui se trouve sur votre front..


Elle me parlait avec froideur, mais pendant qu'elle me parlait je n'avais pas laché la manche du directeur. Il pouvait voir que j'avais peur et ce n'était pas une peur légère. C'était vraiment une peur bleu des aiguilles. Mon coeur battait rapidement et ma respiration était plus bruillante. Je ne pouvais bouger, ces comme si mes menbres ne voulaient plus m'obéirent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Akito
Fondatrice/Admin/ Directeur/
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Le couloir   Ven 4 Sep - 14:24

J’allais pour partir, mais la jeune fille m’attrapait la manche de ma veste et fixait l’aiguille qui allaient lui recoudre la plait. Je me regardais moi-même me demandais, comment elle avait bien pu me se faire cela sur moi en se cognant contre moi j’étais pas un mur de brique non plus. je voyais bien dans ses yeux quelle en avais une peur bleu, ah lala c’est quoi cette fille… commet a telle réussi a être responsable des clubs dans ses précédant établissement alors que c’est qu’un fille trouillarde.

-Non, pas d'aiguille. Mettez-moi seulement une compresse et sa serait tout. Je ne veux pas que vous utilisez cette aiguille sur moi.

Je reste près d’elle, je me demande pourquoi je reste d’ailleurs. L’infirmière s’approcha d’elle et lui parla avec une froideur a faire peur.

- Écouter mademoiselle, La plait qui se trouve sur votre front doit être recousu. Si elle n'est pas recousue, l'infection va s'installer et cela ne serait joli à voir. Le traitement serait encore plus pénible pour vous et la douleur sera beaucoup plus présente. ALors je dois recoudre cette plait qui se trouve sur votre front..

Je soupir en la voyant ainsi. Pourquoi ai-je pris une fille pareille ! De plus j’avais beaucoup de travail, et d’autre chat a fouetté que de resté avec une fille pareille. Soupir fortement. Mais non elle ne voulait pas me lâcher et cela devenait très gênant. Moi qui détestais être coller ainsi par les gens voilà qu’elle fessait, si elle était amoureuse de moi cela n’était même pas la peine de l’être.

Je me trouvais très bien seul, et je n’avais pas envie de m’encombré d’un ou d’une petit(e) ami(e) pour le moment. Ma vie est tellement compliquer ses derniers temps. Que pour le moment je préférais être seul, ma vie n’est pas très intéressante. Ma petit vie quotidienne me suffisait amplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meio-school-mixte.forum-actif.net
Mya Minamino
Responsables pour les clubs de l'école
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 25/08/2009
Age : 32

MessageSujet: Re: Le couloir   Ven 4 Sep - 23:34

Je voyais très bien dans le regard du directeur qui aimerait être ailleur que d'être ici. Je lachais donc sa manche comme cela sans aucune raison. Mais l'infimière s'approchait doucement de moi. Elle commencait à nettoyer ma blèssure sur mon front avec de l'eau saline. Elle avait prit une compresse blanche pour enlever tout ce qui pourrait être un corps étrangés. Par la suite, elle examinait ma blèssure sur mon front pour évaluer le nombre de point qu'il faut coudre. Elle pouvait voir dans mon regard la peur qui se lissait. Je voulais me conduire dignement devant le directeur pour ne pas faire honte à l'établissement. Mais elle se mit à sourire avec douceur. Elle disait avec une voix douce ce qui était bien étrange, car il y a peu de cela. Elle m'avait parlée avec une voix aussi froide que la glace.


Et bien, la blèssure n'est pas si mauvaise que cela. Vous ètes bien chanceuse, vous n'aurais pas de points de suture sur le front. Et je suis sur que vous ètes soulagée par cette nouvelle. J'ai bien remarqué que vous avez peur des aiguilles, mais la prochaine fois que je vous vois dans mon infirmerie. Je ne veux plus d'une enfant, mais une femme qui sait se contrôler parfaitement.


Je gardais le silence, ces comme si ont avait enlevé les mots qui voulaient sortir de ma bouche pour dire à cette infirmière que oui j'avais peur des aiguilles. Tout le monde avait une peur et moi ces les aiguilles. Je sortis donc de l'infirmerie lorsque la plait fut nettoyée.Lorsque je sortis du bureau, je claquais la porte si fort que la vitre du milieu en tremblait. Je me retrouvais maintenant dans le couloir et je regardais l'horizon de la ville par la fenêtre qui se trouvait devant moi. Le soleil brillait toujours dans le ciel et à la fin de mon travail. Je me disais que je vais avoir besoin de prendre l'air.


Je tenais mon document fermement contre ma poitrine comme si c'était le plus précieux des trésorts. Mais je fus dérenger par une élève qui s'adressait à moi avec douceur comme si elle avait peur que je la sermonne sur le fait qu'elle me dérengeait. Mais elle ne me dérengeait pas du tout. Elle voulait que j'approuve sont projet , c'était de faire une maquette miniature sur le sujet du thème . Je regardais le matériel qu'ils fallaient utilisés. Par ce que je me souvenais, la classe avait le matériel nessaire pour la fabrication de ce projet. Je sourriais gentiment et avec de la douceur tout en emprouvant la liste qu'elle venait de me présenter. La jeune élève partit donc voir ces autres amies et j'entendis des rires de joie. Car je savais qu'elle étaient heureuse que j'accepte le projet qu'elles avaient descidées. J'avais gardée la liste du matériel pour être sur que ces bien ces matériaux qu'elles vont utilisées.



Je sentis une présence derrière moi et je devinais rapidement que c'était le directeur de cette école qui se trouvait derrière moi. Je me suis mis à sourir avec douceur,mais je me tournais finalement pour lui faire face. Je le regardais droit dans les yeux pour ne pas qu'il pense que je me sens inférieur à lui.


Comme tout le monde j'ai des peurs et malheurement vous avez vu ma peur. Oui, j'ai une peur bleu des aiguilles et si je peux éviter de me faire piquer je suis bien contente. Je suis une bonne employée, mais par ce que je vois ici. Les garcons sont pres à tout pour avoir un moment d'intimité avec une fille. Je ne suis pas contre cela. Je respecte leur intimité tout comme la votre.


Je fermais les yeux un moment avant de soupirer.


Ce n'est pas de mes affaires. Les gens font la vie qu'ils veulent et ils choisient le chemin qui soit le plus juste possible. À partir de maintenant, je viendrais vous voir seulement pour les progres et être la vois des élèves. Je ne vous importunerais plus d'avantage. Vous avez beaucoup de responsabilité et je suis bien consciente que cela prend beaucoup de votre temps. ET je vous remercis d'avoir changé d'avis pour les douches. Les filles m'ont fait par qu'elles ne se sentaient plus jugé par les garcons sur la manière qu'elles sont faite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Akito
Fondatrice/Admin/ Directeur/
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 23/08/2009

MessageSujet: Re: Le couloir   Mar 8 Sep - 13:12

J’étais moi de même sortie de l’infirmier ayant parler un peu avec l’infirmier. Elle n’avait jamais vu une fille pareille. C’était bien la première fois pour nous deux. Cela me fait rire intérieurement, mais je le montrais peu. Très rare les gens qui me voient rire. Depuis que j’ai perdu mon frère tout est devenu noir autour de moi très sombre même ! je la vois parler avec une des élever qui avait l’air très contente, je sais pas de quoi elle parlait d’ailleurs se cela me regardais pas vraiment. Je finis par me rapprocher et l’élève elle partie vers ses amis. La jeune responsable des clubs se retourne vers moi le sourire aux lèvres et me regarda droit dans les yeux. Je le fixais moi aussi sans détournée mon regard.

-Comme tout le monde j'ai des peurs et malheureux vous avez vu ma peur ! Oui, j'ai une peur bleue des aiguilles et si je peux éviter de me faire piquer, je suis bien contente. Je suis une bonne employée, mais parce que je vois ici. Les garçons sont près à tout pour avoir un moment d'intimité avec une fille. Je ne suis pas contre cela. Je respecte leur intimité tout comme la votre.

- Je n’ai jamais dit le contraire Melle Minamino, une bonne employer j’aimerai que vous fassiez vos prore pour tout le reste de l’année car la ce n’est pas très bien partis avec votre attitude d’enfant. Vous avez quel âge, pour vous comporté ainsi ? Nous ne somme pas dans un hôpital ou une maternel ici mais un établissement ado. J’espère que je me suis bien fait comprendre jeune fille. Je comprends que vous n’aimiez pas qu’on vous tienne tête, mais c’est ainsi. Donc si vous m’étés pas content des principales de l’école et de son règlement vous avez rien à faire ici.

- Ce n'est pas de mes affaires. Les gens font la vie qu'ils veulent et ils choisient le chemin qui soit le plus juste possible. À partir de maintenant, je viendrais vous voir seulement pour les progres et être la vois des élèves. Je ne vous importunerais plus d'avantage. Vous avez beaucoup de responsabilité et je suis bien consciente que cela prend beaucoup de votre temps. ET je vous remercis d'avoir changé d'avis pour les douches. Les filles m'ont fait par qu'elles ne se sentaient plus jugé par les garcons sur la manière qu'elles sont faite.

- Ce sera au moins la seul chose que je changerai dans cet établissement. Je ne veux pas retirer tout se que mon père à crée ici. Sur ce, j’ai autre chose a faire je vous laisse bon journée Melle.


Je laisse la jeune femme et repart dans les couloir de l’établissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://meio-school-mixte.forum-actif.net
Mya Minamino
Responsables pour les clubs de l'école
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 25/08/2009
Age : 32

MessageSujet: Re: Le couloir   Mer 9 Sep - 0:51

Je gardais le silence pendant qu'il me parlait. Il était autoritaire, mais il était beau et séduisant. Cela , je ne peux le nier. Mais j'étais seulement une employer dans cet établissement et rien d'autre. La racontre avait été plutot houleuse et j'avais découvert que nous avions tout les deux un tempérament de feu. Ce qui n'était très jolie a voir et a entendre. Même si son tempérament me tappait sur les nerfs. Je devais controler mes paroles et les sentiments que mon coeur habitaient. Sur ces mots, il me quitait pour aller dans un autre lieu et moi je faisais la même chose. Je pris une profonde respiration avant de tourner les tlaon et me diriger vers les classes qui servaient pour les culbs. Je voulais m'assurer que tout était rangé et bien placer.


Une autre journée qui fini bisarement. Il faut croire que j'attirre tout ce qui est étrange. Mais je dois être forte pour les élèves et cette école.

Le soleil se couchait lentement vers l'horison. Je devais rentrer maintenant que la surveillance était terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le couloir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le couloir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monstre du couloir
» Couloir du 1er étage
» Couloir du 3ème étage
» Couloir du sous-sol
» Le couloir de l'inattendu (Pv)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'établissement :: Couloirs et escaliers-
Sauter vers: